Hajar + Claire-Amélie

Serres d'Auteuil, Paris, Le 3 Octobre
Hajar + Claire-Amélie

Hajar + Claire-Amélie. Deux femmes différentes dont l’alchimie saute aux yeux. Le tout sous l’objectif de Margaux; «Hajar et Claire sont des opposés physiquement mais quand on apprend à les connaître elles se ressemblent sur tant de points ! Je ne pouvais pas ne pas capturer cette connexion entre elles.» .

Cette séance, nos amoureuses du jour l’ont préparée soigneusement. Pour Hajar, c’était un moment qu’elle attendait «depuis longtemps». Immortaliser leur amour. Claire-Amélie quant à elle avait envie de partager la passion de la photographie avec son amoureuse; «j’aime autant être derrière que devant l’objectif, et là c’était une belle occasion de préparer en amoureuses un photoshoot qui nous ressemble: penser à des lieux, à nos tenues, explorer et tester des poses ensemble… » .

Le premier contact avec Margaux s’est fait via Claire-Amélie «elle m’a contacté quelques semaines après la séance que j’avais faite de sa soeur et sa petite tribu. C’était fluide et plein de bienveillance dès le départ. Tout de suite j’ai senti une âme créative avec qui ça allait matcher». Sans forcément être artiste dans l’âme, une session entre amoureux/ses se prépare en amont. Avec le photographe, bien sûr. Mais aussi, entre vous. C’est un moment à deux qui commence bien avant l’arrivée du professionnel. Alors prenez votre temps, posez vous, réfléchissez à ce que vous avez envie de montrer. Ce que vous prendrez plaisir à regarder dans 20, 30, 50 ans.

Ensuite, vient le jour-j. Ce moment où quelqu’un d’autre entre dans votre univers et le retranscrit à sa manière. Le photographe est là. Vous guide. Vous laisse faire aussi. Claire-Amélie parle du moment qui l’a le plus marqué «ce que j’ai adoré c’est que Margaux était source d’initiative pour que cette séance nous reflète au maximum. Elle avait énormément d’idées, elle nous suggérait des cadres sans nous imposer des poses, c’était très naturel en fait». Hajar ajoute «on s’est vraiment amusées ! On ne s’est pas interdit d’être tendres, d’être folles et au contraire, plus on prenait du plaisir, plus on sentait Margaux inspirée ! ».

Hajar n’avait jamais fait de séance photo. Alors, le jour-j elle ne savait pas vraiment si elle se sentirait à l’aise ou non; «et finalement c’était très fluide, il suffit d’être avec un.e photographe qui prend le temps de vous mettre à l’aise, vous aide à puiser dans votre énergie de couple, quelle que soit sa forme ! Pas besoin de ressembler aux couples parfaits et normés que l’on voit dans les magazines pour s’autoriser à se sentir belles et beaux en tant que couple !». On ne peut qu’être à 200% d’accord avec elle. Soyez-vous mêmes !

Si Claire-Amélie devait recommencer, elle le ferai à la campagne, avec «de la verdure à n’en plus finir». Hajar quant à elle voudrait «être plus extra ! Assumer et pousser mon côté extravagant : me déguiser, mettre des arcs-en-ciel partout…» .

Alors, à bientôt avec des arcs-en-ciel les filles!

Alison + Sarah
Nous aimons cette histoire
Et plus particulièrement
La singularité de ces amoureuses.
Les couleurs éclatantes.
Ce lieu connu qui ressort différemment sous l’objectif de Margaux
Cette séance couple à été réalisée par
Crédit photo: Madeleine Photographe

Post a Comment

fr_FRFrench
fr_FRFrench